La CSMF recadre la présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale

Dérapage, il n’y a pas d’autre mot pour qualifier les propos injurieux tenus par la présidente de la commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale sur les pratiques des médecins libéraux. Celle-ci s’exprimait dans le cadre d’une émission sur RMC où l’animateur avançait ses réserves à la généralisation du tiers payant. La CSMF a dénoncé cette attitude scandaleuse de la part d’une responsable politique de ce niveau, qui s’est « oubliée » à l’antenne » en assimilant le colloque singulier à un lien de subordination, et en répondant après une remarque du journaliste qui soulignait que les médecins n’ont jamais laissé mourir personne : « dans les hôpitaux publics, je peux vous affirmer que oui. Je n’en dirai pas plus… ». Pas très reluisant pour celle qui ne cesse de rappeler qu’elle est professionnelle de santé !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *