SOS Médecins saisit le président de la république et suspend son activité dimanche 25 janvier 2015
Les médecins de SOS Médecins ont demandé  lors de leur assemblée générale du 15 janvier 2015 que madame Marisol Touraine revienne  sur la suppression du médecin de garde en nuit profonde qui  risque de s’étendre à la suite des décisions prises en Lorraine et dans le Nord Pas de Calais, privant ainsi les patients de tous soins à domicile sur cette tranche horaire.
Aucune proposition en ce sens n’ayant été formulée et aucun contact n’ayant même été pris, SOS Médecins a décidé de saisir le Président de la République pour lui demander d’intervenir directement  afin d’éviter une telle dérive de notre système de soins.

Cette lettre est jointe au présent communiqué et elle décrit les conséquences catastrophiques pour des patients fragiles qui se trouveraient orientés vers des urgences hospitalières surencombrées, avec des temps d’attente considérables et des effets psycho-médico- sociaux traumatisants… Sans compter des coûts pour la collectivité cinq fois supérieurs à celui de l’envoi d’un médecin au chevet du patient.
Devant cette inertie du ministère de la santé et le déni à l’égard des revendications des médecins libéraux auxquelles SOS Médecins rappelle son soutien plein et entier, un mouvement de suspension d’activité  de la part des médecins SOS Médecins a été décidé dimanche 25 janvier 2015 à partir de 8h du matin  sur l’ensemble du territoire français.
Ce mouvement ouvre la semaine d’action des médecins libéraux et prélude à d’autres actions ,qui seront entreprises lors des prochains mois si le  ministère de la santé n’infléchit pas sa position de manière significative.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *