LE MOT DU PRÉSIDENT DU SML

LE MOT DU PRÉSIDENT

Paris, le 24 janvier 2014

Chers confrères, chers adhérents,
Je vous adresse mes meilleurs vœux, ainsi qu’à tous ceux qui comptent pour vous, pour une année 2014 remplie de bonheur et de réussite.
Qu’espérer pour cette année ?
Malgré le pessimisme ambiant, et le découragement qui s’installe progressivement, alimentant un rejet des institutions et des syndicats, nous ne devons pas baisser les bras et nous  laisser bercer par le chant de sirènes populistes, dont le seul résultat est de détourner l’attention et de « casser » du syndicatNous devons croire en nos valeurs. C’est ainsi que nous pourrons les défendre. Notre profession est tellement envahissante, par ses contraintes de jour en jour plus nombreuses, que l’absence de valeurs conduira inévitablement à un désintérêt voire à une perte de repères, dangereuse pour l’avenir.
Les oiseaux de mauvaise-augure et les « corbeaux » qui dénoncent tout et son contraire, ne proposent rien de constructif.
Un syndicat représentatif digne de ce nom et fier de ses valeurs doit d’abord défendre ses mandants, au jour le jour, localement, dans la discrétion et sans paillettes, mais il se doit aussi de donner un avenir à notre exercice libéral, un avenir, pragmatique et réaliste, pour le plus grand nombre.
Comprendre les évolutions du monde et des idées, comprendre les changements profonds qui s’installent dans la société, ce sont des impératifs pour envisager demain autrement qu’en champ de ruines de nos espoirs déçus.
Votre confiance dans le SML est malgré tout rassurante et nous pousse à aller plus loin dans notre action. Votre soutien nous est indispensable pour continuer le combat.
Au-delà de l’agitation médiatique ou frénétique de certains, le SML construit un projet pour un nouveau « contrat » des professionnels libéraux avec les Français. L’actuel système conventionnel ne peut perdurer sans profonds changements.  Nous ne devons pas limiter notre action à une augmentation de 2 euros qui ne pourrait que reculer le moment d’une remise à plat, sans rien changer aux racines du mal.
Nous devons repenser notre vision de l’exercice libéral, de nos relations avec l’assurance maladie et les institutions, et surtout de notre proximité avec nos concitoyens. Nous ne pouvons ignorer les changements de mentalité. Nous devons aussi nous tourner vers les autres professions libérales de santé.
Cet avenir vers un nouveau « contrat » conventionnel avec les  Français, le SML le construit pas à pas, à l’écoute du monde environnant, mais surtout à l’aune des valeurs que nous partageons.
Dix propositions issues des travaux en cours ont été formulées comme des vœux en ce début d’année, vous les trouverez sur notre site. Elles ne constituent pas notre projet, mais elles participent aux réflexions et à l’évolution nécessaire de notre profession.
D’autres suivront, et début 2015, nous serons en mesure de révéler la totalité de notre projet qui sera soumis à vos critiques et servira de base à nos futurs combats.
Mais en attendant, le SML sera présent sur tous les fronts, toutes les négociations, toutes les réunions pour porter votre voix. Le SML s’opposera à tous les projets de destruction de l’exercice libéral, à toute étatisation déguisée ou pas, à toutes les tentatives d’attaque contre nos valeurs.
Faites nous confiance.
La vague SML ira croissante, elle doit prendre progressivement sa force petit à petit, elle doit s‘alimenter de vos convictions.  Elle s’affirmera  par sa cohérence et son anticipation.
Je compte sur vous.
Bien amicalement.
Votre Président.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *