La dérèglementation : ça peut aussi tuer !

La FML s’oppose énergiquement aux attaques répétées contre les professions libérales règlementées et plus particulièrement contre celles du domaine de la santé.

Les pouvoirs publics ont étouffé les professions libérales du monde de la santé avec des tarifs en secteur conventionné indécents, et un accès au secteur 2, garant de qualité pour le patient, chaque jour restreint.

Désormais, les autres professions libérales sont aussi dans le collimateur du gouvernement, avec la tentation de « dérèglementer » leur exercice.

La règlementation de certaines professions libérales, c’est le garant de la qualité, aussi bien dans la formation que dans l’exercice, de métiers touchant aux domaines les plus sensibles de nos concitoyens. On voit bien là que ce qui est reproché aux autres professions règlementées est de n’être pas elles aussi soumises à une baisse autoritaire de leurs tarifs.

Cette baisse passera donc la aussi par la disparition de l’encadrement, garant de la qualité de service et de l’égalité du citoyen, dans des missions régaliennes de l’Etat.

La FML appelle les médecins libéraux à participer à cette journée du 30 septembre prochain pour manifester son rejet contre la future Loi Sante de Marisol Touraine qui sera prochainement présentée au Parlement.

Ces attaques injustifiées contre la règlementation de certaines professions ne sont que le prélude d’une entreprise de dislocation du tissu libéral dans le pays. Une profession
« règlementée », libérale, ne s’exerce que sur une qualification contrôlée par des instances ordinales, le libéral étant astreint à une déontologie, des règles éthiques et au contrôle d’instances professionnelles. Le « monopole » des professions libérales ne se justifie qu’à ce prix. Comment accepterions nous que le médicament soit vendu en hypermarchés, favorisant l’automédication et le consumérisme sans réel souci pour la santé des consommateurs et sans autre logique que le profit ? Le pharmacien accompagne la délivrance des médicaments de conseils de précaution et d’utilisation en recherchant les interférences possibles avec des traitements associés, ce faisant il engage sa responsabilité alors que la logique de la grande distribution est toute autre.

La FML appelle les médecins libéraux à participer à la journée de protestation du 30 septembre prochain, pour manifester son rejet de la future Loi Santé de Marisol TOURAINE.

La FML demande à tous les médecins libéraux de soutenir ce mouvement afin d’empêcher les fonds de pension et autres circuits financiers de s’emparer de notre espace d’exercice.

Rendez vous pour tous ceux qui le pourront à Paris le 30 septembre.

D.DIB : Contact presse 06 77 25 22 41

Télécharger le communiqué sur la dérèglementation ICI

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *