La mort annoncée de la médecine libérale

Les propos sur « la mort annoncée de la médecine libérale » de Brigitte Dormont, professeur d’économie et titulaire de la chaire Santé de Paris Dauphine, tenus ce samedi sur les ondes de France Culture ont déclenché une tempête de protestations sur Twitter.

Interrogée sur le projet de loi de santé et la nécessité de réformer le système de soins, l’économiste a tenu des propos qui ont confirmé les craintes des médecins libéraux, vent debout contre le texte. La mise en œuvre du tiers payant généralisé prévu dans la loi sera synonyme de « la mort annoncée de la médecine générale » ce qui, « d’une certaine manière […] est une bonne chose », a indiqué Brigitte Dormont, selon qui la médecine de ville telle qu’on la connaît est « complètement incompatible avec un système de santé comme le nôtre ».

Le Dr Xavier Gouyou-Beauchamps, secrétaire général de l’Union des chirurgiens de France (UCDF) estime, dans une vidéo diffusée sur Twitter, que le discours de Brigitte Dormont constitue un « aveu » sur la véritable finalité de la loi.

Le Quotidien du Médecin

Un commentaire

  1. PETIT MAIRE

    à qui s’adresse madame Dormont pour elle et ses proches pour sa santé ??
    c’est la seule question valable …

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *