Report des élections aux URPS

Lancer les élections professionnelles en plein débat de la loi de santé : un nouveau déni de démocratie.

Le 12 octobre 2015 est la date choisie par le Ministère de la Santé pour organiser le scrutin des élections aux Unions Régionales des Professionnels de Santé des Médecins Libéraux (URPS-ML). La loi de santé, dont le SML demande toujours le retrait, n’est qu’à mi-parcours de sa procédure accélérée. Le Ministère de la Santé met donc en œuvre la politique du « diviser pour mieux régner » pour tenter de dissiper les mouvements contre la loi de santé.Le SML dénonce la précipitation dans laquelle sont lancées ces élections et se pose la question de la représentativité des médecins dans le contexte politique actuel et dans le cadre des nouvelles circonscriptions régionales qui éloignent les élus des médecins libéraux qui maillent le territoire. Dans cette démarche, le SML proposera des actions à mettre en œuvre en unité syndicale pour empêcher la tenue des élections dans les conditions édictées. 

« Nous ne savons pas aujourd’hui quelle sera l’ARS supra-régionale avec laquelle les élus échangeront : par qui sera-t-elle pilotée? Ou sera-t-elle située géographiquement ? Comment voulez-vous que nous composions des listes aptes à piloter ces régions dans l’intérêt des médecins qui les composent ? C’est totalement absurde et anti-démocratique. Mais nous ne sommes pas dupe, l’enjeu est ailleurs : en jetant les syndicats médicaux dans cette bataille, le Ministère espère nous voir quitter le front de la loi de santé. »

URPS Déni de démocratie

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *