Cancers, la place du médecin traitant : de la prévention à l’après traitement…

Cancers, la place du médecin traitant : de la prévention à l’après traitement…

18ème Journée de Formation des Associations du Val d’Oise

Dimanche 29 janvier 2017 – Hôtel Marriott Roissy Ville

programme-18eme-journee-de-formation-des-associations-du-val-doise-2017

Lire plus

Une plateforme à l’écoute des professionnels de santé en souffrance

Une plateforme à l’écoute des professionnels de santé en souffrance

Afin de répondre à l’urgence des professionnels de santé rendus vulnérables, l’association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) a mis en place une plateforme d’appel nationale, interprofessionnelle et indépendante, offrant écoute psychologique, aide et orientation.

nvert_sps

 

 

 

Les professionnels de santé en situation de souffrance psychologique ont un besoin urgent d’écoute, de soutien et d’accompagnement. C’est pourquoi l’association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) a pris l’initiative de mettre à disposition de tous les professionnels de santé (salariés et libéraux) rendus vulnérables, mais aussi des étudiants et des familles, une plateforme d’appel nationale (1), interprofessionnelle, indépendante, tenue au secret médical. Disponible depuis le 28 novembre dernier, la plateforme est accessible via un numéro vert – 0 805 23 23 36 – 24h/24 et 7j/7. Les entretiens sont anonymes et gratuits.

Accueil, écoute, soutien, accompagnement

« Je me sens épuisé », « J’ai trop de travail », « Je me sens harcelé », « Je n’en peux plus », « J’ai besoin d’aide », « J’ai décidé de m’en sortir »… Après avoir composé le 0 805 23 23 36, le numéro d’appel de la plateforme SPS, les professionnels de santé et les étudiants rendus vulnérables ou en souffrance trouvent un accueil, une écoute, un soutien et un accompagnement :• accueil de premier niveau d’écoute ; prise en charge immédiate par des psychologues spécialisés et expérimentés auprès des soignants en souffrance,

• orientation adaptée (pour un cas simple) ou appel immédiat par un cadre de la plateforme (pour une demande plus spécifique).

Lire plus

120 000 euros par an : ce que fait économiser un carabin à l’Etat

120 000 euros par an : ce que fait économiser un carabin à l’Etat

Réunis lors d’un grand colloque sur les déserts médicaux, les maires ont formulés une liste de proposition pour lutter contre le problème de démographie médicale. Ulcéré par ces propositions parmi lesquelles une contrainte à l’installation, le Dr Jérôme Marty, président de l’UFML a décidé de répondre à l’APVF. Chiffres à l’appui…

Lire plus

L’Ordre dézingue la convention et ses majorations « précaires et complexes »

L’Ordre dézingue la convention et ses majorations « précaires et complexes »

L’Ordre des médecins ne trouve guère à son goût la dernière convention médicale, pourtant ratifiée le 25 août dernier par l’assurance-maladie et trois syndicats de praticiens libéraux (MG France, FMF et Le BLOC). Répartition de l’offre, coordination des soins, valorisation des pratiques, conditions d’exercice, relations avec l’assurance-maladie, le CNOM a décortiqué les thèmes abordés avec un regard le plus souvent critique. Il relève des « difficultés importantes » dans pratiquement tous les chapitres de la convention, jugeant qu’« en l’état, elle n’apporte pas de réponse structurelle nécessaire à l’adaptation globale de notre système de santé ». Des majorations d’honoraires précaires Selon le Dr Patrick Bouet, président de l’Ordre des médecins, malgré « quelques avancées ponctuelles », le compte n’y est pas et la convention médicale est loin d’être satisfaisante. Les majorations d’honoraires obtenues sont ainsi jugées « précaires, complexes et technocratiques ».

Lire plus

Professionnels de santé et indus: des retenues illégales !

Professionnels de santé et indus: des retenues illégales !

La récupération d’indu par les caisses d’assurances maladies sur le compte des professionnels de santé ne peut être automatique, mais suppose la délivrance préalable d’une contrainte à destination du professionnel de santé …

Par un arrêt en date du 17 septembre 2015, la Haute juridiction a utilement rappelé qu’aux termes de l’article L.133-4 du code de la sécurité sociale, en cas d’anomalies de facturation (actes non prescrits ou non remboursables, surcotés, doublons…) par un professionnel de santé, si l’organisme de prise en charge a la faculté de recouvrir l’indu correspondant auprès du professionnel,il ne peut procéder par compensation sur les facturations litigieuses sauf à avoir un titre exécutoire, contrainte ou jugement, rendant sa créance d’indus liquide et exigible.

Lire plus

« Un véritable trésor pour la recherche en santé publique »

« Un véritable trésor pour la recherche en santé publique »

L’OUVERTURE aux organismes privés des données personnelles de santé détenues par l’Assurance-maladie crée des remous auxquels répond Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l’ordre des médecins.

LE FIGARO. – Que pense le Conseil national de l’ordre des médecins de l’ouverture des données de santé ?

Lire plus